Old school

Parce qu’il y a des moment où genre t’as bien envie de retourner à tes 15 ans.

Parce qu’il y a des moments où j’ai grandement envie d’aspirer une grande bouffée dans ma vapoteuse pour jeter la fumée sur la personne en face de moi, tout en lui jetant un « Retourne faire caca, et observer ta propre vie, tu viendras me juger après ! ».

Parce que je suis fatiguée de lire les réseaux sociaux en ce moment et de m’insurger « C’est Kafkaïen !!! » ou « C’est Orwellien !!!! ». Parce que des drones, quoi ! Des drones, en plein Vieux Port !!!

Parce qu’un dilemme se pose à moi. J’ai grandement envie de faire l’amour comme j’ai envie de faire la guerre, entre les deux mon cœur balance. Mais j’avoue que c’est la première fois que j’ai autant envie de faire le deuxième point.

Oh, I'll pull the bricks down
One by one

Parce que je ne comprends tout simplement pas ce qu’il se passe, que je me dis que ce n’est qu’un mauvais rêve, que je vais me réveiller, et qu’au bout du compte la seule envie qu’il me restera sera de faire l’amour. Et si j’ai de la chance, je me réveillerai en bonne compagnie. Parce que tant aussi bien dans 6 mois, faire l’amour sera un délit, voire un crime …

Parce que pour la première fois de ma vie, je suis heureuse de ne pas avoir fait d’enfant. Et qu’au final, j’ai décidé de ne jamais en faire à l’aube de ma 38ème année, ce genre de décision n’est jamais anodin. C’est plus le « maintenant ou jamais », l’horloge biologique qui te rappelle « youhou la quarantaine approche, chérie » … Tant pis pour le patrimoine génétique, mais je n’ai à offrir aux enfants que je pourrai encore avoir.

Merci la vie de m’offrir la crise de la pré-quarantaine en pleine crise mondiale, bisou <3