Toutes les bonnes choses ont une fin …

Dans pas mal de métropoles de France j’ai constaté le phénomène.

Adieu, librairie (photo ladepeche.com)

Cela a commencé à Toulouse : la célèbre librairie Castéla, implantée depuis des dizaines d’années sur la place du Capitole a fermé définitivement son rideau, suite à des problèmes de loyer exorbitant. Le magasin n’avait pas retrouvé de repreneur. Pourtant … les Toulousains l’aimaient leur librairie, quoi. Je me souviens d’heures passées à déambuler entre les différents rayons, feuilletant le dernier Werber, ou des livres de photos. Parfois même rien que pour le plaisir de sentir l’odeur du papier, après une dure journée de cours … je dois pas mal d’éléments de mes étagères à ce magasin. j’ai tiré une larme en apprenant sa fermeture. Tant pis. Je te regretterai, librairie, temple de la culture ignoblement remplacée par une boutique de téléphonie mobile. Notez : livres -> téléphonie mobile.

A Marseille, j’ai appris une autre fermeture d’institution : la boutique Zig-Zag, la seule boutique de cadeaux, gadgets, farces et attrapes du centre-ville est en liquidation totale. Départ à la retraite bien méritée du gérant, pas de repreneur. Remplacée par une boutique de fringues. En plus, eux, ils n’ont pas eu d’hommage dans la presse alors qu’ils le valaient bien … Notez : objets originaux -> fringues.

Entre midi et deux, comme je travaille au centre ville, je suis allée acheter deux magazines. Je me suis rendue compte, dernièrement, que je ne lisais plus trop la presse écrite et que c’était bien dommage. Je m’étais embrigadée dans un facebookisme aigu, chronophage à outrance, regorgeant de propos informes et bourrés de fautes (sur ce coup-là j’vais perdre des amis mais c’est pas grave …). Du coup je me suis débranchée un peu.

Je me suis donc achetée « Science et Vie » et « Tecknic’Art », valeurs sûres de mon enrichissement culturel, dans cette grande maison de la Presse située sur le Vieux Port et dans laquelle je suis sûre de tout trouver. C’est la plus grande maison de la presse du centre-ville, d’ailleurs. Et même la future-ex-maison-de-la-presse. Ils vont fermer prochainement, dixit l’employée du magasin. Remplacée par un glacier. Notez : Maison de la Presse -> Glacier.

Que penser de tout ça ?

Moi je commence sérieusement à penser que voilà, les institutions locales et nationales poussent à la fermeture d’endroits originaux et culturels, au profit de temples du capitalisme, qui eux, poussent au formatage et à l’inculture, la désinformation par la pléthore d’information de peu d’envergure. Il suffit de voir les reportages récents ou de pauvres adolescents ne peuvent plus se concentrer et donc apprendre à cause de leur addiction aux SMS. Les gens ne sont plus trop d’accord, ça lasse de trouver des boutiques Orange ou Zara à tous les coins de rue. Malheureusement on ne peut rien y faire. Notez : le peuple -> les moulins à vent.

C’est pas grave, mes petits-enfants seront heureux quand même … à leur façon en fait. Ou pas. Je leur raconterai ces temps où leur grand-mère plongeait son nez dans un livre neuf et emplissait ses narines de cette odeur chimique mais tellement agréable …

1 pensée sur “Toutes les bonnes choses ont une fin …”

  1. Ancien propriétaire de la boutique zigzag, je suis très touché par votre très sympathique propos. Je suis entièrement de votre avis sur l’intégralité de votre article.
    Étant toujours présent au bureau de  » MARSEILLE CENTRE « , nous sommes en permanence confronté à cette situation sans malheureusement trouver une quelconque solution. Nous ne pouvons donner à nos adhérents que des conseils palliatifs
    Notre activité, devant s’adapter, a été transférée sur le  » net « .

    http://www.zigzagbazar.com

    Cordialement
    R.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *