Avancée vers le micro-blogging

Il n’est pas inutile de s’arrêter deux secondes et d’observer ce qu’il se passe autour de soi, IRL (in real life) ou dans le virtuel.

Facebook connait aujourd’hui de plus en plus d’adeptes, et il a connu une évolution sociologique certaine en même temps.

Quand je me suis inscrite sur le réseau, Facebook était déjà prémuni :

– du « mur », infos de l’utilisateur, photos etc … dans la même page.
– de pages « groupes », qui déterminaient une idée d’appartenance sociale de l’utilisateur,
– de « Fan Pages », qui déterminaient une idée de la personnalité de l’utilisateur.

dans les deux derniers concepts, un encart « discussions » existait, et il était souvent rempli, traduisant une volonté d’interactivité. Forcément, à l’époque nous étions à l’apogée du concept « web 2.0 » , du partage d’idée, les blogs fleurissaient, les commentaires foisonnaient. Vous vous rappelez ? Nous étions en 2006-2007.

En trois ans, le nombre de blogs s’est vu diminué. par rapport à 2006, le nombre a pratiquement baissé de moitié ! Skyblog a été la plate-forme la plus affectée par cette désertion. Si vous vous sentez le courage, lisez donc cet article qui parle du phénomène.

D’ailleurs, regardez les Google Trends, précieux outil pour les observateurs du Web :

Pour Skyblog, ça donne ça :

Pour Overblog et Canalblog ça donne ça :

J’ai mon interprétation du phénomène. Je pense que, tout comme le texto a remplacé le simple coup de fil, les « JTM » ont remplacé les « Douce damoiselle, mon cœur flanche en évoquant votre doux sourire, je ne peux résister aux papillons qui volent dans ma tête en cet instant sublime« , les blogs ont été phagocytés par les plate-formes de réseaux sociaux, tels Facebook, qui grâce à son concept calme les narcissismes divers et variés. Après tout, que faisaient les adolescents sur Skyblog à part mettre des photos de leurs égos … non seulement Facebook les publie également mais en plus il annonce à tous les amis que Chelsea a dansé sur le comptoir de la boite de nuit en roulant des pelles à Maéva !

Allez, maintenant, Google Trends plus subtil … WordPress :

Ha mais oui, déconcertant …

En fait les blogs qui tiennent sont ceux qui donnent encore de l’information pertinente et argumentée, les maniaques de l’écriture en vrai français, amoureux des phrases, des vraies, avec des sujets, des verbes des compléments, en 0% (ou presque !) de fautes d’orthographe et de grammaire. Et si le nombre de blogs sur WordPress augmente, c’est que le nombre de sites internet augmente lui aussi, et pour faire des sites internet facilement réactualisables, WordPress est un outil idéal. De toutes manières, WordPress a toujours été ciblé pour les gens qui publiaient du contenu informatif.

Ceci explique aussi l’absence de contenu pertinent sur Facebook. Cette plate-forme s’est tout simplement ciblée ! Les adolescents s’y reconnaissent de plus en plus, les groupes de discussions sont délaissés car ils n’intéressent plus cette cible, laissant place au micro-blogging, le blogging en une seule phrase, et à la publication de photos personnelles. Certaines applications ou jeux mâchent encore le travail en auto-publiant les feeds … ce qui laisse entrevoir l’évolution de la web-société… qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *